Installation de l'atelier @La Textilerie !

March 6, 2018

Je suis restée vague jusqu'ici, laissant planer le mystère en attendant de pouvoir vous donner plus de détail, mais ça y est. L'heure est venue de vous raconter mes allés et venues incessantes en direction de La Textilerie.

 " Pourquoi développer un projet "Mode" à Paris alors que TOUT se passe à Paris ?".
Hier encore en guise d’accroche, une journaliste me posait cette question - légitime mais toutefois frustrante.
On est pas sans entendre que « travailler dans la mode » rime FORCEMENT avec Paris.
Cette fâcheuse tendance à mystifier le pouvoir de l'effervescence Parisienne, à s'appuyer dessus comme si elle était l'unique option, la réponse, le succès. Cette effervescence Parisienne est en effet intense et riche en opportunités mais est-elle si qualitative qu'on nous laisse croire ? Ne serait-ce pas aussi une zone de noyade agitée dans laquelle on peine à maintenir son bras hors de l'eau pour se faire remarquer et ainsi sécuriser son projet?
Pour y avoir (sur) vécu 2 ans, j'ai mon propre avis là dessus.
A la différence d’une majorité dans cet univers, je crois en l'énergie d’autres métropoles et en l’occurrence Bordeaux n’est pas en reste en matière d’initiatives textile..

En 2011 une association hybride dédiée au textile voit le jour à Bordeaux, sous le nom de Sew&Laine. Crée par Eugénie da Rocha, Sew&Laine est un projet coopératif au carrefour..
- de l’innovation sociale
- de l’innovation culturelle
- du numérique
- de la valorisation et du développement économique de la filière textile

Anciennement située à Bordeaux, Cours de l’Argonne, l’association aujourd’hui en pleine phase de mutation, a déménagé à Bègles au sein des locaux de la Compagnie BMC pour y faire naitre après plusieurs mois de gestation, La Textilerie.
La Textilerie physiquement c’est un Tiers Lieux de 250m2 destiné aux acteurs de la filières textile. Composée d’un fablab textile, d’un espace de coworking et d’ateliers de création partagés, cet espace hybride met à disposition des professionnels les outils de création et de collaboration nécessaires pour pratiquer, expérimenter et innover ensemble autour du textile et des pratiques numériques.
Son but ? Favoriser l’intelligence collective au service d’une société plus responsable.

 

 


De manière plus globale, au du projet d'implantation physique, La Textilerie c'est également un projet de médiation. Au travers de multiples projets, actions, dispositifs de médiation culturelle et d’inclusion sociale, elle sensibilise le grand public aux pratiques textile en mettant toujours l’accent sur l’innovation au service de l’intérêt général.
Whao, tout ça.. Et oui !

Clairement emballée à l’idée qu’un Tiers Lieux dédié au professionnels du textile ouvre à Bordeaux prochainement, alors que je faisais paisiblement éclore l’idée du projet MILAN AV-JC fin d ‘année 2016, j’ai instinctivement fait des projections dans cette structure Bordelaise en devenir. Un Tiers Lieux, qui qui en plus d’être à 15min en vélo de chez moi, partage complètement ma vision en matière de design responsable et d’intérêt numérique… ? Que demander de mieux ?

Je me suis donc contentée d’agencer efficacement mon appartement pour qu’il fasse, au delà de sa fonction de logement, aussi office de bureau, d’atelier, de lieu de rendez-vous, de salle de pause et ainsi commencer à développer progressivement le projet MILAN AV-JC en attendant l’ouverture de cette fameux Tiers Lieux.

Pendant toute cette année 2017, j’ai donc pu jouir de n’avoir aucune contraintes logistique, de n’avoir aucun retard de transport et d’avoir toutes mes nuits pour coudre s’il le fallait. Pratique et économique! 
En revanche, qu’on se le dise, l’isolement physique et le manque de lien social quotidien se faisait cruellement ressentir.
Puis en Novembre dernier, Eugénie Da Rocha me propose d’investir les lieux comme première co-workeuse cobaye à la Textilerie.
Feu GO, ni une ni deux je dis oui !


C’est donc en décembre, mon ordi sous le bras, que je commence à y pointer le bout de mon nez.
J’y vais une après midi par semaine, puis deux, puis trois…je prends ainsi progressivement mes marques dans ce future espace de co-working.
Début février, on y organise ensuite le tout premier Workshop de création Zéro déchet ouvert au public

 

 


et.. 
En mars, CA Y EST ! J'y déménage officiellement mon atelier. Machines, tables, stock de tissu, fils …TOUT est désormais en place dans cet espace que je partage avec une nouvelle testeuse/co-workeuse, Caroline fondatrice de la marque Petit Pote.

 

 


C'est donc le début d'une nouvelle ère pour MILAN AV-JC!



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

SUR LES Réseaux
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle